Minier – Exploration – Forestier – Industriel – Commercial 

L’étude de faisabilité de Côté Gold améliore considérablement les aspects économiques du projet

L’étude de faisabilité de Côté Gold améliore considérablement les aspects économiques du projet

01 novembre 2018

Taux de rendement interne de 15,2 %, après impôt
Période de récupération de 4,4 ans
Valeur actualisée nette de 795 millions $

Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire.

Toronto, Ontario–(Newsfile Corp. – le 1er novembre 2018) – IAMGOLD Corporation (TSX: IMG) (« IAMGOLD » ou la « Société ») annonce les résultats positifs provenant de l’étude de faisabilité (« ÉF ») concernant le projet Côté Gold (le « Projet »), situé dans le nord de l’Ontario, de la coentreprise formée d’IAMGOLD et de Sumitomo Metal Mining Co., Ltd (« Sumitomo »). Les résultats de l’ÉF démontrent que Côté Gold est un projet économiquement viable, à longue durée de vie et potentiellement une mine d’une production à faible coût. L’ÉF présente d’importantes améliorations économiques et opérationnelles par rapport aux résultats de l’étude de préfaisabilité (« ÉPF ») annoncée en juin 2017. L’ÉF établit aussi une référence pour prendre ses décisions à l’égard de la production et sert à appuyer les démarches de demandes de permis. L’étude de faisabilité comprend deux scénarios de plan minier :

  • Plan minier de référence : Le plan minier de référence correspond aux démarches actuelles de demandes de permis
  • Plan minier prolongé : Le plan minier prolongé ajoute deux années supplémentaires à la vie du plan minier de référence sans changer accroître l’empreinte du Projet. Le plan minier prolongé repose sur l’exploitation des réserves minérales totales et suppose la possibilité d’avoir à apporter des modifications aux permis pour pouvoir surélever la hauteur de la zone des roches de mine et du parc à résidus.

FAITS SAILLANTS DU PROJET (sur une base à 100 %)

ÉPF (2017) ÉF (2018) Variation par rapport à l’ÉPF
Plan minier de référence Plan minier
prolongé
Plan minier de référence Plan minier prolongé
VAN après impôt de 5 % 703 millions $ 795 millions $ 905 millions $ + 92 millions $ + 202 millions $
TRI (après impôt) 14,0 % 15,2 % 15,4 % 120 points de base 140 points de base
Période de récupération 4,5 années 4,4 années 4,4 années – 0,1 année – 0,1 année
Prix de l’or 1 250 $/once 1 250 $/once 1 250 $/once + 0 $/once + 0 $/once

 

Réserves et ressources

Comparaison à l’ÉPF :

  • Le total des réserves prouvées et probables est passé de 1,4 million d’onces à 7,3 millions d’onces.
    • La catégorie des réserves prouvées représente 69 % des onces totales des réserves.
    • Le ratio de découverture (stériles:minerai) est de 2,6:1 dans le plan minier prolongé.
  • Le total des ressources mesurées et indiquées (incluant les réserves) est passé de 1,9 million d’onces à près de 10,0 millions d’onces.
  • Le total des ressources présumées est passé de 1,2 million à 2,4 millions d’onces.

Plan minier de référence  étayant les demandes de permis

  • Durée de vie de la mine (DVM) de 16 ans et capacité de l’usine de 36 000 de tonnes par jour.
  • Production annuelle moyenne sur la DVM de 367 000 onces; production annuelle moyenne de 428 000 onces de la première année à la douzième année.
  • Teneur d’alimentation moyenne à l’usine de 0,98 g Au/t.
  • Total des coûts décaissés sur la DVM de 594 $ par once et coûts de maintien tout inclus (CMTI) de 694 $ par once.
  • Valeur actualisée nette (VAN) après impôt de 795 millions $ (taux d’actualisation de 5 %) à un prix de l’or de 1 250 $/once.
  • Taux de rendement interne (TRI) après impôt de 15,2 % et période de récupération de 4,4 années.
  • Coûts d’investissement initiaux de 1 147 millions $.

Plan minier prolongé – étayant le total des réserves minérales

  • Ajout de 2 années de durée de vie au plan minier de référence sans accroître l’empreinte de l’infrastructure, autre que l’agrandissement de la fosse.
  • Légère augmentation du total des coûts décaissés sur la DVM à 606 $ par once et des CMTI à 703 $ par once.
  • Augmentation de la production moyenne annuelle sur la DVM à 372 000 onces; 407 000 onces de production moyenne annuelle de la première à la quinzième année.
  • Hausse de la VAN après impôt de 110 millions $ supplémentaires à 905 millions $ (taux d’actualisation de 5 %).
  • Amélioration du TRI après impôt à 15,4 % tout en conservant une période de récupération sur 4,4 années.
  • Investissement initial inchangé par rapport au plan de référence à 1 147 millions $.

De plus, la Société est bien avancée dans ses pourparlers avec un consortium de prêteurs pour doubler la facilité de crédit existante de 250 millions $ à 500 millions $ et prolonger sa durée. Ces fonds supplémentaires conféreront une meilleure flexibilité financière à la Société pour exécuter sa stratégie de croissance. La facilité devrait être conclue d’ici la fin de 2018.

Steve Letwin, Président et Chef de la Direction d’IAMGOLD a indiqué : « Côté Gold est passé d’un projet d’exploration avancé à un projet de mise en valeur économiquement fort comportant près de 10 millions d’onces en ressources mesurées et indiquées. Je salue l’excellent travail de l’équipe visant à améliorer les aspects économiques du Projet, à perfectionner le concept de mise en valeur précédemment établi dans l’ÉPF et à atténuer considérablement les risques liés au Projet. Par rapport à l’EPF, la VAN du plan minier de référence s’est accrue de 13 % à 795 millions $ et celle du plan minier prolongé de 29 % à 905 millions $. Le TRI du Projet montre une augmentation de 100 points de base tant pour le plan minier de référence que le plan prolongé. Nous sommes très satisfaits de notre relation avec Sumitomo qui évolue à mesure que nous nous approchons de l’issue positive de la mise en valeur du Projet.

Côté Gold représente l’un des plus importants gisements aurifères non encore mis en valeur dans un territoire propice à l’industrie minière, qui est situé à proximité d’infrastructures existantes et qui constitue un projet solide à faible coût ayant une durée de vie de 16 ans. Le Projet devrait produire 428 000 onces en moyenne annuellement, sur une base à 100 %, de la première à la douzième année. Dans notre éventail de projets, la mise en valeur de Côté Gold comporte un potentiel tout à fait transformateur pour IAMGOLD puisqu’elle viendrait établir un équilibre géographique dans son profil de production, prolonger sa durée de vie et transformer la Société en une productrice à faible coût. Par ailleurs, du côté financier, la flexibilité acquise en doublant la facilité de crédit, jumelée à l’état de la situation figurant parmi les meilleurs de l’industrie, atténue de beaucoup les risques dans l’exécution de Côté Gold ».

L’ÉF a été réalisée conjointement par IAMGOLD/Sumitomo et Wood PLC (anciennement Amec Foster Wheeler) à partir des données provenant des études techniques effectuées par d’autres consultants spécialisés. L’ÉF constitue une étude exhaustive de la viabilité technique et économique de l’option de mise en valeur privilégiée démontrant l’extraction rentable des réserves minérales définies. Cette étude permettra à IAMGOLD et à Sumitomo de prendre une décision à l’égard de la mise en valeur du Projet.

Un rapport technique résumant l’ÉF sera déposé sur SEDAR dans les 45 jours suivant la date du présent communiqué de presse. La publication de l’étude de faisabilité signifie le paiement final en trésorerie de 95 millions $ à IAMGOLD par Sumitomo relativement à l’acquisition d’une participation de 30 % dans le Projet.

FAITS SAILLANTS DE L’ÉF (sur une base à 100 %)

Aspects économiques et paramètres clés du Projet
Plan minier deréférence1 Plan minier prolongé2
Capacité d’extraction 62 Mtpa 70 Mtpa
Capacité d’usinage 13,1 Mtpa 13,1 Mtpa
Production aurifère annuelle moyenne sur la DVM 367 000 onces 372 000 onces
Taux de récupération moyen sur la DVM 91,8 % 91,8 %
Production moyenne pendant les années de pleine production 428 000 onces (années 1 à 12) 407 000 onces (années 1 à 15)
Vie de la mine 16 années 18 années
Total des coûts décaissés directs moyens sur la DVM 594 $/once 606 $/once
CMTI moyen sur la DVM 694 $/once 703 $/once
Teneur d’alimentation moyenne à l’usine 0,98 g Au/t 0,97 g Au/t
Ratio de découverture moyen sur la DVM 2,42:1 2,62:1
Coûts d’investissement estimés
   Investissement initial3 1 147 millions $ 1 147 millions $
   Investissement de maintien 527 millions $ 589 millions $
   Coûts de fermeture 63 millions $ 63 millions $
Prix de l’or utilisé dans l’analyse financière 1 250 $/once 1 250 $/once
VAN avant impôt (5 %) 1 242 millions $ 1 404 millions $
TRI avant impôt 18,7 % 18,7 %
VAN après impôt (5 %) 795 millions $ 905 millions $
TRI après impôt 15,2 % 15,4 %
Période de récupération 4,4 années 4,4 années

 

1. Le plan minier référence étaye les démarches actuelles de demande de permis.
2
. Le plan minier prolongé étaye le total des réserves minérales et pourrait nécessiter des modifications aux permis. Les paramètres économiques du plan minier prolongé sont indépendants et ne s’ajoutent pas au plan minier de référence.
3. La Société prévoit conclure des cont
rats de location-financement de l’équipement représentant environ 134 millions $.
4. Aux fins de cette étude de faisabilité, après le démarrage des activités minières, tous les coûts d’extraction des stériles et des pièces majeures d’équipement sont compris dans les coûts opérationnels à titre de charges et ne font pas partie des coûts d’investissement de maintien.
* Taux de change $ US/$ CA de 1,30 $.

RESSOURCES MINÉRALES (sur une base à 100 %)

Les ressources minérales utilisées dans l’étude sont résumées ci-dessous.

Ressources minérales – 26 juillet 2018
Classification Tonnes
(millions)
Teneur
(g Au/t)
Onces contenues (milliers) Onces contenues attribuables à IMG (en milliers)
Mesurées 171,9 0,96 5 310 3 438
Indiquées 183,5 0,79 4 660 3 017
Mesurées et indiquées 355,4 0,87 9 970 6 455
Présumées 112,8 0,67 2 430 1 573

Notes:

  1. D’après les définitions de l’ICM pour la classification des ressources minérales.
  2. Les ressources minérales comprennent les réserves minérales.
  3. Les teneurs de coupures utilisées pour déclarer les ressources sont établies à 0,30 g Au/t.
  4. Les ressources minéralisées déclarées sont contenues dans des enveloppes de fosse préliminaire optimisées à un prix estimé de 1 500 $ l’once d’or.
  5. Les coûts de transformation et d’affinage (incluant le transport et la vente) représentent 1,75 $/once d’or, pourcentages variables de redevances nettes de fonderie par zone : 0,0 % – 1,5 %. Les coûts de traitement incluant le traitement, les frais administratifs et généraux, les coûts de maintien et la répartition des coûts de fermeture) correspondent à 8,85 $/t. Les coûts d’exploitation minière moyens (varient selon la profondeur) représentent : 2,11 $/t et les coûts de remanutention sont de 0,87 $/t.
  6. La portion attribuable est calculée en fonction de 64,75 % pour IAMGOLD, 27,75 % pour Sumitomo et d’une participation de 7,5 %.

RÉSERVES MINÉRALES (sur une base à 100 %)

Le tonnage, les teneurs et la classification des réserves minérales dans le plan minier de référence et le plan minier prolongé de l’ÉF sont résumés ci-dessous.

Réserves minérales au 26 juillet 2018
Classification Tonnes
(millions)
Teneur
(g Au/t)
Onces contenues(milliers) Onces contenues attribuables à IMG (en milliers)
Réserves minérales dans le plan minier de référence
Prouvées 145,1 1,02 4 752 3 077
Probables 57,9 0,88 1 639 1 061
Prouvées et probables 203,0 0,98 6 391 4 138
Roche de mine dans la fosse du plan minier de référence 491,7
Réserves minérales incrémentales dans le plan minier prolongé
Prouvées 8,6 0,95 264 171
Probables 21,4 0,92 629 407
Prouvées et probables 30,0 0,93 893 578
Roche de mine incrémentale dans la conception de la fosse du plan minier prolongé 119,8
Total des réserves minérales
Prouvées 153,7 1,02 5 017 3 248
Probables 79,3 0,89 2 268 1 468
Prouvées et probables 233,0 0,97 7 284 4 716
Total de la roche de mine dans la fosse du plan minier prolongé 611,5
Tonnage total dans le plan minier prolongé 844,5

Notes :

  1. D’après les définitions de l’ICM pour la classification des réserves minérales.
  2. Les réserves sont estimées d’après des méthodes d’extraction à ciel ouvert.
  3. Les réserves sont basées sur un prix de l’or de 1 200 $ par once.
  4. Les teneurs de coupure utilisées varient entre 0,33 g Au/t et 0,37 g Au/t selon le profil d’altération et le secteur de la fosse.
  5. La récupération fixe est de 91,8 %.
  6. Les coûts de transformation et d’affinage (incluant le transport et la vente) représentent 1,75 $/once d’or, les pourcentages variables de redevances nettes de fonderie par zone correspondent à 0,0 % – 1,5 %. Les coûts de traitement (incluant le traitement, les frais administratifs et généraux, les coûts de maintien et la répartition des coûts de fermeture) correspond à 8,85 $/t. Les coûts d’exploitation minière moyens (varient selon la profondeur) représentent 2,11 $/t et les coûts de remanutention sont de 0,87 $/t.
  7. La portion attribuable est calculée en fonction de 64,75 % pour IAMGOLD, de 27,75 % pour Sumitomo et d’une participation de 7,5 %.
  8. Les chiffres présentés dans le tableau sont arrondis et pourraient ne pas correspondre.

COMPARATIF DES ASPECTS ÉCONOMIQUES DES PLANS MINIERS DE RÉFÉRENCE ET PROLONGÉ DE L’ÉF DE 2018 ET DE L’ÉPF DE 2017 (sur une base à 100 %)

  ÉPF (2017) ÉF (2018) Variation par rapport à l’ÉPF
Plan minier de référence Plan minier prolongé Plan minier de référence Plan minier prolongé
Capacité d’extraction 60 Mtpa 62 Mtpa 70 Mtpa + 2 Mtpa + 10 Mtpa
Capacité quotidienne d’usinage 32 000 t 36 000 t 36 000 t + 4 000 t + 4 000 t
Production aurifère annuelle moyenne sur la DVM 320 000 onces 367 000 onces 372 000 onces + 47 000 onces + 52 000 onces
Or récupéré 5 400 000 onces 5 900 000 onces 6 700 000 onces + 400 000 onces +1 300 000 onces
Teneur d’alimentation moyenne à l’usine 0,89 g/t 0,98 g/t 0,97 g/t + 0,09 g/t + 0,08 g/t
Ratio de découverture moyen sur la DVM 2,85: 1 2,42: 1 2,62: 1 -0,51: 1 -0,23: 1
Vie du projet minier 17 années 16 années 18 années – 1 année + 1 année
Coûts d’investissement initiaux 1 047 millions $ 1 147 millions $ 1 147 millions $ + 100 millions $ + 100 millions $
Coûts d’investissement de maintien1 418 millions $ 527 millions $ 589 millions $ + 109 millions $ + 171 millions $
Total des coûts décaissés moyens sur la DVM 605 $/once 594 $/once 606 $/once – 11 $/once + 1 $/once
CMTI moyen sur la DVM 689 $/once 694 $/once 703 $/once + 5 $/once + 14 $/once
VAN après impôt de 5 % 703 millions $ 795 millions $ 905 millions $ + 92 millions $ + 202 millions $
TRI (après impôt) 14,0 % 15,2 % 15,4 % 120 points de base 140 points de base
Période de récupération 4,5 années 4,4 années 4,4 années – 0,1 année – 0,1 année
Prix de l’or 1 250 $/once 1 250 $/once 1 250 $/once + 0 $/once + 0 $/once

 

Notes :

1. Le taux de change et le prix du carburant sont les mêmes dans l’ÉPF et dans l’ÉF à 1,30 $ US/$ CA et à 0,89 $ US/L.

EXTRACTION ET TRAITEMENT

L’ÉF a précisé l’option de mise en valeur privilégiée d’une exploitation par camions et par pelles mécaniques, d’après des camions autonomes de 220 t et des pelles de 34 m3 et un circuit de traitement minéral intégrant un concassage primaire, secondaire et tertiaire en utilisant un broyeur à rouleaux à haute pression (HPGR), un broyeur à boulets, un broyeur vertical à charge agitée, une concentration gravimétrique et une lixiviation au cyanure, suivis d’une récupération de l’or utilisant le charbon en pulpe, la désorption et l’électroextraction. Le circuit de concassage-broyage utilisé est plus écoénergétique qu’un broyeur semi-autogène standard ou qu’un circuit de préconcassage et consomme moins de corps concassants et broyants. Un épaississeur à résidus est prévu. Le site minier serait alimenté par une ligne de raccordement de 44 km de la sous-station Shining Tree de Hydro One. Les principaux paramètres servant de base au plan minier de référence et au plan minier prolongé dans l’ÉF ainsi que les autres conditions et hypothèses sont présentés ci-dessous :

Paramètre Hypothèses du plan minier de référence Hypothèses du plan minier prolongé
Capacité d’extraction maximale 62 Mtpa 70 Mtpa
Capacité d’empilement 48 Mt 41 Mt
Taux de traitement 13,1 Mtpa (36 ktpj) 13,1 Mtpa (36 ktpj)
Récupération métallurgique 91,8 % 91,8 %

 

Dans le plan minier de référence, l’extraction dans la fosse à ciel ouvert comprend 46 Mt extraites durant la période de préproduction de 2 ans, suivie de 14 ans de production minière. La récupération du minerai provenant des empilements prolonge la durée de vie de la mine jusqu’à 16 ans. La quantité de minerai récupérée sur la durée de vie de l’exploitation représente 59 Mt. La teneur d’alimentation moyenne à l’usine prévue est de 0,98 g Au/t et le ratio de découverture pendant la durée de vie de la mine est de 2,42:1.

Dans le plan minier prolongé, l’extraction dans la fosse à ciel ouvert comprend 46 Mt extraites durant la période de préproduction de 2 ans, suivie de 16 ans de production minière. La récupération du minerai provenant des empilements prolonge la durée de vie de la mine jusqu’à 18 ans. La quantité de minerai récupérée sur la durée de vie de l’exploitation représente 59 Mt. La teneur d’alimentation moyenne à l’usine prévue est de 0,97 g Au/t et le ratio de découverture pendant la durée de vie de la mine est de 2,62:1.

IAMGOLD prévoit prendre une décision d’investissement concernant le projet Côté Gold au début de 2019 basée sur l’étude de faisabilité.

TRAVAUX FUTURS

L’ÉF recommandait la réalisation de diverses études en vue de mieux définir les conditions du site dans le cadre du processus de conception détaillée. Ceci comprend des études supplémentaires pour caractériser la composition du sous-sol de morts-terrains et de till à différents endroits. De plus, la Société continue les activités d’exploration des principales cibles d’or sur sa propriété de plus de 500 kilomètres carrés entourant le gisement de Côté Gold dans le but de faire progresser les découvertes aurifère qui pourraient contribuer à maximiser sa flexibilité à l’égard des décisions de mise en valeur futures.

PERSONNES QUALIFIÉES

L’ÉF 2018 de Côté Gold a été préparée par les personnes qualifiées de Wood et d’IAMGOLD (comme définies dans la Norme canadienne 43-101). Les personnes qualifiées de Wood sont indépendantes d’IAMGOLD et elles ont revu et approuvé le présent communiqué de presse. L’affiliation et les secteurs de responsabilité de chaque personne qualifiée ayant pris part à la préparation de l’ÉF 2018 de Côté Gold, sur laquelle le rapport technique sera basé, sont les suivantes :

Personnes qualifiées de Wood

  • B. Wang, Ph.D., ingénieur professionnel, conception des réalignements de cours d’eau de surface, parc à résidus, zones de roches de mine et bassins de collecte des infiltrations
  • A. Peralta, ingénieur professionnel, conception minière et réserves minérales
  • P. Baluch, ingénieur professionnel, infrastructure de projet
  • D. Dyck, ingénieur professionnel, études environnementales, obtention des permis et impact social et communautaire
  • P. Oshust, géologue professionnel, ressources minérales
  • D. Small, ingénieur professionnel, analyse économique et coûts d’investissement
  • P. O’hara, ingénieur professionnel, conception du traitement

Personnes qualifiées d’IAMGOLD

  • A. Smith, M. Sc. géologue professionnel, exploration, contexte géologique et gisement
  • M.-F. Bugnon, M.Sc., géo., description de la propriété, emplacement, accessibilité, climat, infrastructure, physiographie et histoire

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été examinés et approuvés par Craig MacDougall, géologue professionnel, vice-président principal, Exploration, d’IAMGOLD. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

PRÉPARATION DES ÉCHANTILLONS ET VÉRIFICATION DES DONNÉES

Les techniciens et les géologues d’IAMGOLD au site observent un protocole de préparation des échantillons pour assurer un contrôle de la qualité avant d’envoyer les échantillons au laboratoire d’analyse. Les carottes de forage sont habituellement échantillonnées à des intervalles d’un mètre dont une moitié est sciée en deux et envoyée au laboratoire d’analyse tandis que l’autre moitié est conservée à des fins de référence. Les géotechniciens scient la carotte en suivant la ligne d’orientation tracée par le géologue. Toute la longueur du trou de forage est échantillonnée, à l’exception des dykes de diabase se trouvant dans la séquence qui ne sont pas échantillonnés, sauf pour deux échantillons d’un mètre provenant des contacts supérieur et inférieur. Les géologues d’IAMGOLD consignent dans un registre et apposent une double étiquette comportant un numéro unique aux intervalles d’échantillonnage. Les détails de l’échantillon, comportant le numéro du trou de forage et l’intervalle d’échantillonnage, sont inscrits dans le registre d’échantillon. Une étiquette est placée dans un sac en plastique contenant une des moitiés sciées de l’échantillon et une seconde étiquette est agrafée dans la boîte à carottes sous la demi-carotte représentative restante qui est entreposée sur des supports à la carothèque située au site.

Pour les besoins d’assurance qualité et contrôle de qualité (AQ/CQ), IAMGOLD insère systématiquement des échantillons témoins dans la séquence d’échantillonnage des lots d’échantillons. Les échantillons témoins consistent en des matériaux de référence certifiés ou des blancs et sont régulièrement surveillés.

Les échantillons sont envoyés à un laboratoire principal d’analyse; au fil des années, divers laboratoires ont été utilisés, notamment Accurassay Laboratories, AGAT Laboratories Ltd. et ActLabs Ltd. Tous ces laboratoire sont certifiés ISO 17025 par le Conseil canadien des normes. Les échantillons sont analysés en utilisant la pyroanalyse d’une charge de 50 grammes et la finition d’absorption atomique. Lorsqu’un échantillon obtient une valeur d’analyse de plus élevée que celle prédéterminée en utilisant la pyroanalyse, il doit être réanalysé par une pyroanalyse avec fini gravimétrique. Les carottes qui comprennent de l’or visible et les échantillons qui ont obtenu une valeur supérieure à 10,0 g/t sont réanalysés par une analyse métallique de la pulpe.

Tous les dix échantillons, le laboratoire principal met de côté de la pulpe d’un échantillon pour l’envoyer à un laboratoire secondaire qui effectue une analyse de vérification. De 2012 à 2018, les analyses ont été réalisées à ActLabs, à ALS Minerals et à AGAT Labs. Tous les échantillons ont été analysés par pyroanalyse et absorption atomique (méthode FA-AA). Les échantillons dont la valeur était supérieure à la limite maximale selon la méthode FA-AA ont été réanalysés par pyroanalyse avec fini gravimétrique.

TÉLÉCONFÉRENCE

Une téléconférence aura lieu le vendredi 2 novembre 2018 à 8 h (HAE) au cours de laquelle la direction discutera des résultats de l’étude de faisabilité du Projet Côté Gold. Une webdiffusion de la téléconférence sera disponible sur le site Web d’IAMGOLD à l’adresse : www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence : Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou 1 604 638-5340.

L’enregistrement de l’appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant le nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou 1 604 638-9010, mot de passe : 2698#.

Énoncés prospectifs

Toutes les estimations des réserves et des ressources minérales déclarées par la Société ont été estimées conformément à la Norme canadienne 43-101 et aux normes définies par l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole concernant les ressources et les réserves minérales (10 mai 2014). Ces normes diffèrent de façon considérable des exigences de la U.S. Securities and Exchange Commission (SEC). Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique démontrée.

Certains renseignements dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois canadiennes de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Toute l’information contenue dans ce document, y compris l’information relative aux énoncés prospectifs, est formulée à la date du présent document. Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur et reflètent les estimations, les prévisions, les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs, et comprennent, sans s’y limiter :

(i) la quantité estimée et la teneur des ressources et des réserves minérales ;

(ii) l’ÉF représentant une option viable de mise en valeur du projet ;

(iii) l’estimation de coûts d’investissement nécessaires à la construction des installations minières et de mise en production, les coûts d’investissement de maintien et la durée de la période de récupération du financement ;

(iv) la quantité estimée de la production future de l’or produit et de l’or récupéré ;

(v) les prévisions des coûts opérationnels, des coûts totaux prévus, du flux de trésorerie net, de la valeur actualisée nette et du rendement de la mine en exploitation.

Tout énoncé qui exprime ou suppose des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (incluant, sans s’y limiter, des mots ou expressions tels que « s’attendre à », « anticiper » « prévoir », « planifier », « projeter », « estimer », « supposer », « envisager », « avoir l’intention de », « stratégie », « buts », « objectifs », ou que certaines actions, événements ou résultats « pourront/pourraient » ou « devront/devraient » être pris, survenir ou être atteints, y compris dans une tournure négative ou des variantes de ces termes ou une terminologie comparable) n’est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines opinions ou hypothèses formulées par IAMGOLD ou ses consultants et experts-conseils selon l’information dont ils disposent. Parmi les hypothèses importantes posées ci-dessus, on note les suivantes :

(i) la présence et la continuité de l’or au projet Côté Gold à des teneurs estimées ;

(ii) les caractéristiques géotechniques et métallurgiques de la roche se conformant aux résultats d’échantillons, y compris la quantité et la qualité de l’eau à dévier ou à traiter pendant les activités minières ;

(iii) la capacité et la durabilité de différents équipement et machinerie ;

(iv) la disponibilité du personnel au moment voulu, et la disponibilité de la machinerie et de l’équipement aux prix estimés et conformes aux calendriers de livraison prévus ;

(v) le prix de l’électricité, des marchandises en vrac et des pièces de rechange d’équipement;

(vi) les taux de change ;

(vii) les prix de vente de l’or et les taux de change anticipés ;

(viii) les taux d’actualisation appropriés appliqués aux flux de trésorerie prévus dans l’analyse économique ;

(ix) les taux d’imposition et de redevances applicables à l’exploitation minière proposée ;

(x) la disponibilité de financement acceptable en vertu de la structure et des coûts présumés ;

(xi) les pertes anticipées liées à l’exploitation et à la dilution ;

(xii) le rendement métallurgique ;

(xiii) les exigences raisonnables en matière d’imprévus ;

(xiv) la réalisation des activités proposées ;

(xv) la délivrance des permis et des autres approbations réglementaires selon des modalités acceptables ;

(xvi) l’exécution des engagements d’évaluation environnementale et des ententes avec les collectivités locales.

Même si la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables selon l’information disponible, elles pourraient s’avérer incorrectes. La formulation d’un grand nombre d’énoncés prospectifs tient pour acquis que les autres énoncés prospectifs sont exacts, comme les énoncés au sujet de la valeur actualisée nette et du taux de rendement interne, lesquels sont fondés sur d’autres énoncés prospectifs et hypothèses indiquées aux présentes. L’information liée aux coûts a été préparée en utilisant les valeurs actuelles, mais ces coûts seront engagés antérieurement et selon l’hypothèse que ces coûts demeureront stables sur la période en question.

De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il existe un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. La Société met en garde le lecteur de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, et incluent en particulier sans s’y limiter : les risques liés aux variations de teneur dans le matériau identifié en tant que ressources et réserves minérales par rapport aux prévisions ; les variations des taux de récupération et d’extraction ; les caractéristiques géotechniques différentes que celles prévues de la roche à extraire ou au travers de laquelle l’infrastructure est construite ; la quantité d’eau à dévier ou à traiter pendant l’exploitation minière différente de celle prévue pendant ou après la fermeture ou un débit d’eau différent ; l’évolution des marchés mondiaux des métaux ; les risques associés aux fluctuations du dollar canadien par rapport au dollar américain ; les augmentations des coûts en investissements et des coûts d’exploitation prévus ou des coûts imprévus ; les difficultés à attirer la main-d’œuvre nécessaire ; les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les modalités du financement disponible, le cas échéant ; les taux d’imposition ou de redevances supérieurs à ceux prévus ; les changements dans les plans de mise en valeur ou plan minier en raison de changements logistiques, techniques ou autres ; les changements des paramètres du projet au fur et à mesure de la mise au point des plans ; les risques liés à l’obtention d’approbations réglementaires ; les retards dans les négociations avec les parties prenantes ; les changements dans la réglementation s’appliquant à la mise en valeur, à l’exploitation et à la fermeture des activités minières par rapport à la réglementation actuelle ; les incidences de la concurrence sur les marchés où IAMGOLD exerce des activités ; les risques d’exploitation et d’infrastructure et les autres risques divulgués dans la notice annuelle déposée sur SEDAR au Canada (disponible sur www.sedar.com) pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017 et dans le formulaire 40-F (nommé Form 40-F/Annual Information Form) d’IAMGOLD déposé auprès de la United States Securities and Exchange Commission sur EDGAR (disponible sur https://www.sec.gov/edgar/searchedgar/companysearch.html). IAMGOLD met en garde le lecteur que la liste précédente de facteurs qui peuvent influer sur les résultats futurs n’est pas exhaustive.

Les personnes et les investisseurs qui se fient aux énoncés prospectifs pour prendre des décisions à l’égard d’IAMGOLD doivent bien tenir compte de ces facteurs, incertitudes et éventualités. La Société n’a aucune intention ou obligation de mettre à jour tout énoncé prospectif, verbalement ou par écrit, qui peut être fait, à l’occasion, par IAMGOLD ou en son nom, sauf si les lois l’exigent.

Au sujet d’IAMGOLD

IAMGOLD (www.iamgold.com) est une société minière de rang intermédiaire possédant quatre mines d’or en exploitation situées sur trois continents. À sa solide base d’actifs stratégiques en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Afrique de l’Ouest s’ajoutent des projets de mise en valeur et d’exploration. IAMGOLD est en bonne position pour assurer sa croissance grâce à une saine santé financière, combinée à une expertise de gestion et d’exploitation.

Pour de plus amples renseignements :

Ken Chernin, v.-p., Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 360-4743 Cellulaire : 416 388-6883

Laura Young, directrice principale, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-4952 Cellulaire : 416 670-3815

Martin Dumont, analyste principal, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-5783 Cellulaire : 647 967-9942

Sans frais : 1 888 464-9999 info@iamgold.com

Veuillez noter :

Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site web d’IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site web de Newsfile à www.newsfilecorp.com. Vous pouvez obtenir tous les documents importants d’IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov.

The English version of this press release is available at http://www.iamgold.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *