Minier – Exploration – Forestier – Industriel – Commercial

Bonterra recoupe 8,0 g/t Au sur 12,1 m près de la surface au nord-est du gisement aurifère Barry

Bonterra recoupe 8,0 g/t Au sur 12,1 m près de la surface au nord-est du gisement aurifère Barry

Val-d’Or, QC – 05 octobre 2021 – Ressources Bonterra inc. (TSX-V : BTR, OTCQX : BONXF, FSE : 9BR2) (« Bonterra » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer les résultats de la campagne de forage au projet Barry. Les récents résultats de forage s’étendent sur le secteur nord-est du gisement Barry près de la surface et en profondeur. Les derniers résultats obtenus à partir de 21 trous de forage au diamant sont conçus pour élargir l’estimation des ressources minérales 2021 (« 2021 MRE ») publiée en juin (voir le communiqué de presse du 23 juin 2021). Les faits saillants du forage comprennent 8,0 g/t grammes par tonne d’or (« g/t Au ») sur 12,1 mètres (« m ») dans la zone proche de la surface AB8, à environ 75 m au nord-est de l’ERM 2021.

La Société fore actuellement à un rythme d’environ 6 000 m par mois, en se concentrant sur l’expansion de ses principaux gisements aurifères mis en évidence dans les EMR 2021 récemment publiées.

Les faits saillants comprennent :

  • 8,0 g/t Au sur 12,1 m, dont 14,9 g/t Au sur 3,7 m dans MB-21-384
  • 1,8 g/t Au sur 13,5 m, dont 10,4 g/t Au sur 1,0 m dans MB-21-372
  • 2,5 g/t Au sur 8,3 m, dont 11,2 g/t Au sur 1,7 m et 4,6 g/t Au sur 3,5 m, dont 25,6 g/t Au sur 0,6 m dans MB-21-382

Pascal Hamelin, PDG a commenté : « Ces résultats près de la surface, en particulier dans le trou MB-21-384, confirment notre opinion selon laquelle un fort potentiel minéralisé existe à Barry à partir du récent forage d’exploration qui a intercepté des intervalles de minéralisation aurifère épaisse et continue près de la surface et à moins de 200 m de profondeur immédiatement adjacente à l’ERM 2021. D’autres analyses sont en attente dans ce même secteur, et nous sommes impatients de recevoir plus de résultats de forage au diamant de cette région.

Figure 1 – Projet Barry – Carte de localisation des trous de forage.

 Voir la figure 2 pour les détails des trous de forage dans le secteur nord-est du gisement Barry

Figure 2 – Projet Barry – Carte détaillée de l’emplacement des trous de forage

La campagne de forage de Barry est actuellement axée sur l’expansion des principales zones minéralisées aurifères autour de l’ERM 2021. Plusieurs trous de forage au diamant ont testé le potentiel de la mine à ciel ouvert au nord-est de l’enveloppe des ressources de la mine à ciel ouvert dans l’ERM 2021 et ont suivi des intersections plus profondes avec les trous MB-21-382 et MB-21-383 (voir le communiqué de presse du 1er mars 2021) . Une minéralisation aurifère à haute teneur se produisant près de la surface au-dessus de la teneur de coupure de la mine à ciel ouvert a été interceptée à environ 50 m au nord-est de l’enveloppe de la fosse existante dans les zones AB7 et AB8 et la minéralisation reste ouverte à l’est. Le forage d’expansion a confirmé la continuité minérale de plusieurs zones de type H connues et a intercepté de nouvelles zones de type H supplémentaires au nord de la zone 1000, retournant des intersections à haute teneur à moins de 200 m de profondeur et latéralement à moins de 50 à 100 m de la ressource existante le long de la zone 1000. Le forage de suivi de cette zone cible au nord-est du gisement aurifère Barry se poursuivra pendant le reste du T4 2021 et jusqu’au T1 2022 afin de mieux définir leurs géométries. Le forage se poursuit également pour tester les extensions et délimiter le potentiel continu en profondeur des structures minéralisées de la série H au sud-ouest de Barry (tableau 1, figures 1, 2, 3, 4 et 5).

Figure 3 – Projet Barry – Coupe transversale composite (MB-21-384)

Figure 4 – Projet Barry – Coupe transversale composite (MB-21-357, MB-21-360, MB-21-382, MB-21-383, MB-21-385)

Figure 5 – Projet Barry – Coupe transversale composite (MB-21-352, MB-21-372, MB-21-375, MB-21-380)

Géologie du gisement Barry

Le gisement aurifère Barry est caractérisé par trois ensembles dominants de structures, tous inclinés vers le sud-est. Les zones de cisaillement subverticales et les zones de cisaillement de la série H avec un pendage de 25 à 40 degrés sont encaissées dans des volcanites et des tufs intermédiaires à mafiques avec des intrusions felsiques locales. Les zones de contact plongent à 50-65 degrés le long des contacts inférieur et supérieur des intrusions felsiques D1, D2 et D3 avec des volcanites mafiques. La minéralisation aurifère est associée à des sulfures disséminés dans des zones de cisaillement et des veines avec de l’or visible localement. Le gisement Barry a été délimité sur 1,4 kilomètre longitudinalement et sur 700 m à la verticale et demeure ouvert à l’expansion.

Tableau 1 : Résultats du forage Barry

Remarques:

1) Le métrage représente la longueur des tronçons percés.

2) Les largeurs réelles sont estimées à plus de 70 % de la longueur d’intersection du forage.

3) Les intervalles minéralisés indiqués sont supérieurs à 0,5 g/t Au.

4) Les résultats aurifères obtenus en dessous de 0,1 g/t Au sont représentés comme aucune valeur significative

Protocoles de contrôle de la qualité et de rapport

Les analyses aurifères des carottes de forage du projet Barry sont effectuées au laboratoire d’analyse de la mine Bachelor de la Société (le « laboratoire »). La Société utilise un programme d’analyse AQ-CQ rigoureux qui répond aux normes de l’industrie. Les analyses sont réalisées par pyroanalyse (AA) avec finition par absorption atomique. Des blancs, des duplicatas et des étalons de référence certifiés sont insérés dans le flux d’échantillons pour surveiller les performances du laboratoire. Le programme QA-QC de la Société exige qu’au moins 10 % des échantillons soient analysés par un laboratoire indépendant. Ces échantillons de vérification sont envoyés au laboratoire d’ALS Minerals situé à Val-d’Or, Québec. Les vérifications montrent une forte corrélation avec les résultats du Laboratoire.

Personne qualifiée

Marc Ducharme, géo. et le directeur de l’exploration de Bonterra, a compilé et approuvé les informations contenues dans ce communiqué de presse. M. Ducharme est une personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

À propos de Ressources Bonterra inc.

Bonterra est une société canadienne d’exploration aurifère avec un vaste portefeuille d’actifs d’exploration avancée ancrés par une installation de broyage centrale au Québec, Canada. La Société possède quatre actifs principaux, Gladiator, Barry, Moroy et Bachelor, qui totalisent collectivement 1,24 million d’onces dans les catégories mesurées et indiquées, et 1,78 million d’onces dans la catégorie présumée. Il est important de noter que la Société possède la seule usine de concentration d’or autorisée et opérationnelle dans la région qui est actuellement estimée à 75 % grâce au processus d’autorisation pour passer de 800 à 2 400 tonnes par jour. Bonterra se concentre sur le passage de l’exploration avancée à une société de développement au cours des 18 à 24 prochains mois afin de créer de la valeur pour les actionnaires.

POUR PLUS D’INFORMATIONS

Pascal Hamelin, président et chef de la direction

ir@btrgold.com

2872 chemin Sullivan, bureau 2, Val d’Or, Québec J9P 0B9

819-825-8678 | Site Web : www.btrgold.com

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent la responsabilité de la pertinence ou de l’exactitude de ce communiqué.

 Mises en garde et déclarations prospectives

 Ce communiqué de presse contient des « informations prospectives » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières applicable qui sont fondées sur des attentes, des estimations, des projections et des interprétations à la date du présent communiqué de presse. Toute déclaration qui implique des prédictions, des attentes, des interprétations, des opinions, des plans, des projections, des objectifs, des hypothèses, des événements futurs ou des performances (souvent en utilisant des mots tels que « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « prévoit », « budget », « calendrier », « prévisions », déclarations que certaines actions, événements ou résultats « pourraient », « pourraient », « devraient », « feraient », « pourrait » ou « sera » être prise, se produire ou être réalisée) n’est pas une déclaration de fait historique et peut constituer une information prospective et vise à identifier une information prospective. Ce communiqué de presse peut contenir des informations prospectives relatives, entre autres, aux perspectives des projets Gladiator, Barry et Moroy ; ressources minérales mises à jour; le gisement restant ouvert latéralement et en profondeur ; et le forage futur. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter, les risques associés à la capacité des activités d’exploration (y compris les résultats de forage) à prédire avec précision la minéralisation ; la capacité de la Société à obtenir les approbations requises ; les résultats des activités d’exploration; les risques associés aux opérations minières ; conditions économiques mondiales; prix des métaux; dilution; risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse soient basées sur des hypothèses que la direction juge raisonnables au moment de la publication, Bonterra ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs potentiels des titres de la Société que les résultats réels seront cohérents avec les informations prospectives, car d’autres facteurs peuvent faire en sorte que les résultats ne soient pas ceux anticipés, estimés ou prévus, et ni Bonterra ni aucune autre personne assume la responsabilité de l’exactitude ou de l’exhaustivité des informations prospectives. Toutes les déclarations faites, autres que les déclarations de faits historiques, qui traitent des intentions de la Société et des événements et développements que la Société anticipe, sont considérées comme des déclarations prospectives. Bien que la Société estime que les attentes exprimées dans ces déclarations prospectives sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations ne sont pas des garanties de performances futures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *